Services de proximité

par Brigitte Nguyen, 10 novembre 2006

Services de santé et services sociaux

Afin qu’ils soient en mesure de dispenser des soins efficaces, les médecins, les infirmières, les orthophonistes, les pharmaciens, les masseurs-kinésithérapeutes et les autres professionnels de la santé doivent prendre en considération les conditions de vie de la personne, en termes de logement, de transport, de niveau de vie, d’éducation, etc.

Les services de santé sont donc nécessairement liés aux services sociaux garantissant la sécurité en cas de perte d’emploi, de logement, en cas de maladie, de handicap ou de vieillesse.

En effet, "la santé n’a pas de prix, mais elle a un budget".

"La dépense nationale de santé, d’un montant de 183,5 milliards d’euros, soit près de 3000 euros par personne, représente en 2004 10,5 % du PIB français (moyenne des pays de l’OCDE : 8,9 %)." Source : Eco-Santé OCDE.

Cette nouvelle version des comptes nationaux de la santé différencie les soins relevant de "l’activité curative" et les soins relevant de "l’activité préventive".

" Mieux vaut prévenir que guérir "

Les soins spécifiques de prévention s’inscrivent dans la durée. Leurs effets sur le comportement de santé et la justification de leur coût sont évalués plusieurs années après la mise en place de la politique de prévention.

La prévention consiste donc à influencer un ou des comportements, en allant au-devant du problème de santé, plutôt que de le subir.

Les limites de la prévention en termes de performances oscillent entre un excès d’informations et la répression.

- Comprendre la prévention : définition

- Retour en haut de page

Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement notre sélection des meilleurs articles d'Evous.

Dans la même rubrique : Prévention ...


Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : lundi 10 novembre 2006, par Brigitte Nguyen
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.